Feeds:
Posts
Comments

Archive for June, 2012

Pour signer la petition… http://www.petitions24.net/bala_visa

Bala visa: pour le principe de réciprocité en matière de visas

Aux Etats de l’espace Schengen,

En vertu du principe de réciprocité, nous aspirons à l’application des mêmes conditions de délivrance de visas pour les ressortissants de l’espace Schengen et pour les détenteurs d’un passeport libanais.

Les citoyens européens n’ayant pas besoin d’un visa pour accéder au territoire libanais, nous demandons à ce que le principe de réciprocité soit appliqué, pour permettre aux Libanais d’accéder librement à l’espace Schengen sans visa.

Pour de plus amples informations, visitez le blog Bala visa:

http://balavisa.blogspot.com/

To the Schengen area states,

In virtue of the principle of reciprocity, we look forward that the same visa conditions be applied to nationals of the Schengen area as well as to those holding a Lebanese passport.

As European citizens are not required to have a visa to enter the Lebanese territories, we ask to apply the principle of reciprocity in this matter, and thus, allow Lebanese citizens to enter the Schengen area visa free.

For further information, please visit the Bala visa blog:

http://balavisa.blogspot.com/

إلى دول منطقة شنغن

إنطلاقاً من مبدأ المعاملة بالمثل، نطمح إلى أن تطبّق شروط تأشيرات الدخول نفسها على مواطني منطقة شنغن وعلى حاملي جواز السفر اللبناني على حدٍّ سواء

فطالما أنّ المواطنين الأوروبيين لا يحتاجون إلى تأشيرة لدخول الأراضي اللبنانية، نطلب تطبيق مبدأ المعاملة بالمثل في هذا المجال، والسماح للّبنانيين بدخول منطقة شنغن من دون تأشيرة

للمزيد من المعلومات: زوروا مدونة بلا فيزا

http://balavisa.blogspot.com/

Read Full Post »

Beirut – In recent days, the northern Lebanese city of Tripoli has been the site of highly publicised clashes between diverse political and sectarian groups. However while this small minority battles, the majority of Lebanese citizens are standing up against violence – both online and on the ground.
Soon after the clashes began, Lebanese civil society activists condemned the spread of violence through Facebook, Twitter and blogs. Their calls for national unity and to disarm the city circulated online in record time. Building on this public support, activists created new social media pages – many of which gathered over a thousand members.
These ordinary Lebanese citizens are standing up to show that they reject violence, that they are organising to stop it and that, ultimately, they refuse to be silent.
The Facebook group “Tripoli without weapons!” posted an appeal to local and national authorities that read, “. . . We are citizens who condemn the proliferation of weapons in the neighbourhoods and streets of our city Tripoli. We implore the state and all political, executive, security and military authorities to take whatever steps necessary to rid Tripoli of the weapons circulating through it. Yes to a weapon-free Tripoli! “.
Following this appeal, many key individuals declared a city-wide strike to protest the violence that had claimed several lives, and held a demonstration in front of Tripoli’s public administration offices to raise awareness of their cause.
Demonstrators waved Lebanese flags, sang the national anthem and demanded an immediate response to the city’s problems of rampant poverty and a lack of security, which are seen as interrelated. They called on the state to provide better security and reiterated the need for street militias to disarm. The non-violent protest brought together the President of the Municipal Council, members of parliament from the region, as well as leaders from all faith groups and other members of civil society. Their message was clear: Lebanon needs to return to the rule of law and provide security for all, throughout the country.
With the sectarian strife dividing Tripoli, and fearing that the country as a whole is heading once more towards violence, other civil society activists responded quickly through multiple initiatives, this time in Beirut. Online, youth showed their patriotism with pictures they created in response to the situation, with captions that read: “Neither Sunni nor Shiite, nor Christian, nor Druze, but Lebanese.”
“Our union is our salvation” was another slogan activists displayed on the steps of the National Museum in Beirut, where white chairs with the names of victims of the recent violence, unnamed chairs with Lebanese flags, and a large sign reading “That’s enough!” all begged for a return to peace.
In addition, scholars formed online groups to say no to war in Lebanon. The Third Voice for Lebanon is one example of a non-partisan, non-denominational and apolitical grassroots online group which publishes and circulates texts that protest violence and cronyism, as well as the recruitment and the indoctrination of children into militias and extremist groups. It uses peaceful demonstrations in Lebanon and overseas to say no to violence and yes to peace.
Lebanese civil society is calling upon the state to take firm action against violence and the circulation of weapons in poor areas by establishing security and supporting sustainable development that can help end the poverty that drives violence. The hurdles Lebanon faces now are very real. But these collective actions by Lebanon’s diverse, multifaceted civil society demonstrate hope.
###
* Rita Chemaly is a writer and researcher in social and political science and author of the book Spring 2005 in Lebanon, between Myth and Reality. She won the Samir Kassir Award for Freedom of the Press in 2007 and blogs at www.ritachemaly.wordpress.com. This article was written for the Common Ground News Service (CGNews).
Source: Common Ground News Service (CGNews), 26 June 2012, http://www.commongroundnews.org/article.php?id=31597&lan=en&sp=0

Read Full Post »

My friend Iman, send me this link: a Facebook page with lot of pictures taken at a great non violent action, held in Amman for Equality!

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.373502762704803.106651.289400511115029&type=3#!/media/set/?set=a.373502762704803.106651.289400511115029&type=3

A beautiful Human Chain was organised in Jordan, by the movement ” there is no ” HONOR in Crime”  25 of June 2012;

the Jordanian activists were holding banners that say: ” it is not “brave” for you to harass me” , a guy hold a banner ” I like to cook too”,

a woman waved a banner were it is written ” I am not oppressed, the veil is my choice”; A Man hold his banner ” I wash the dishes too”…..

and for you to see the great initiatives here are some of the pictures … again, great initiative!!

I tip my hat the to Jordanian activists , who organised this great campaign!!

Zaayi zayyak Jordanian Campaign… activist holding a banner saying that your mum and your sis are not F…. words!!

 

Jordanian Campaign… no to harassment

Jordanian Campaign: my life is more important than the family “dignity”

 

Jordanian Campaign ” I (A man) like to cook too”

Jordanian campaign I wash the dishes too

Jordanian campaign I am not oppressed

Read Full Post »

a vous de Lire le Post de Elie, I am “Addicted” to his posts!!! and blog, bref, l’image de l’album de Elissa, en forme de Harissa, ne m’a pas trop plue, mais c’est mon opinion, quant a son image de veuve avec une rose a la bouche, et un regard fade, c’est Horrible, bon, dans l’attente d’ecouter les chansons, je vous laisse avec l’avis d’Elie!

A Separate State of Mind | A Blog by Elie Fares

As it is with Lebanese artists, you’d have no idea they are releasing an album until the album actually drops. There’s no such thing as releasing a single ahead of an album launch in order to promote it or setting a release date way in advance.

But I like Elissa. I appreciate her candidness when it comes to many issues. Yes, her political views being one of those issues she’s honest about.

Elissa’s album, titled As3ad Wa7da, will be released on June 25th. I’ll attempt reviewing it then but no promises for that. The title song off the album was released today. Bakkir, eih?

Here it is:

A few comments.

1) When will radios learn that inserting those annoying voice overs only ruin a song for the listener? What are they trying to achieve with their annoying “Rotana exclusive” balderdash thrown every 30 seconds?

2) When will the current…

View original post 152 more words

Read Full Post »

Scroll down for English text)

L’Observatoire vous invite à lire son plus récent numéro de Télescope « Les administrations publiques à l’ère du numérique »

Au cours des deux dernières décennies, les TIC ont profondément évolué et les administrations publiques ont dû adapter leurs façons de faire. Télescope a choisi de consacrer son plus récent numéro au thème du numérique. Des chercheurs de partout sur le globe partagent le fruit de leurs recherches sur des sujets tels que la transparence, la gouvernance électronique, les réseaux sociaux, la prestation et le partage de services, les logiciels libres, les registres publics, l’infonuagique, le cybercontrôle et les coûts.

Pour consulter le numéro en cours : >>>

NOUVEAUTÉ : Diffusion des articles en anglais

Afin de joindre un plus large public, Télescope diffuse désormais, avec l’accord des auteurs concernés, les versions originales anglaises des articles traduits publiés dans ses pages. Pour le plus récent numéro traitant du numérique, les articles mis en ligne en anglais traitent de transparence, des réseaux sociaux, de la prestation de services publics par message texte, de services partagés et d’activités d’espionnage électronique et de contrôle. Notez que ces articles sont pour la plupart les versions originales fournies par les auteurs et qu’aucune révision linguistique n’a été réalisée.

Pour consulter les articles disponibles en anglais : >>>

Bonne lecture!

— Pierre Cliche

Directeur

L’Observatoire de l’administration publique | ENAP


NEW : Télescope now offers its English-speaking readers the opportunity of consulting certain articles that were originally written in English. By publishing these papers online with the consent of the authors, the editorial board has followed through on its desire to disseminate journal articles on a broader scale. It is important to note that these original articles have not been revised or edited; thus they do not necessarily include modifications made by the authors following the peer review process and that were incorporated into the French version. Reproduction in whole or in part of texts published in Télescope is authorized, provided the source is acknowledged.

LATEST ISSUE OF “TÉLESCOPE” DEDICATED TO Public administrations in the age of ICTs

Over the last two decades, information and communication technologies have considerably evolved, forcing public administrations to adapt their ways of doing business. The most recent issue of the online French-language journal “Télescope” is dedicated to ICTs. Researchers from around the world share the results of their research concerning a range of subjects such as transparency, e-Governance, social networks, service delivery and shared services, open-source software, public registers, cloud computing and costs.

To view papers in English: >>>

To view current issue (in French): >>>

Cordially,

— Pierre Cliche

Director

L’Observatoire de l’administration publique | ENAP

Read Full Post »

A Comment on Carrie Underwood Endorsing Gay Marriage & the Backlash …. My religion is about Love, point, ca vous plait, ou pas, je suis supposee vous aimer! rita

A Separate State of Mind | A Blog by Elie Fares

The following is a guest post by an American reader who wishes to remain anonymous.

Country superstar Carrie Underwood has gone 180 degrees against the Country current by endorsing gay marriage. In an interview with The Independent UK, she had the following to say on the matter:

“As a married person myself, I don’t know what it’s like to be told I can’t marry somebody I love, and want to marry,” she said. “I can’t imagine how that must feel. I definitely think we should all have the right to love, and love publicly, the people that we want to love.”

“Our church is gay friendly. Above all, God wanted us to love others. It’s not about setting rules, or [saying] ‘everyone has to be like me’. No. We’re all different. That’s what makes us special. We have to love each other and get on with each other. It’s…

View original post 1,008 more words

Read Full Post »

Egypte Egypte, Pays de Nubie, pays des Pharaons, et Deesses, respecte tes femmes et leur combat quotidien!
Rita

Read Full Post »

Dans l’austérité des casernes de police, après qu’on leur a intimé l’ordre de se déshabiller puis de se pencher en avant ou de s’accroupir, ils sont contraints de soumettre leurs parties anales à l’examen d’un médecin pour déterminer leur orientation sexuelle. Ils ? Des individus suspectés d’homosexualité, punie par la loi au Liban, pourtant jugé plus tolérant que d’autres pays arabes.

Cette pratique humiliante, connue dans les milieux homosexuels mais ignorée du grand public, vient d’être dénoncée par plusieurs associations libanaises. “Nous avons brisé le silence”, dit Nizar Saghieh, avocat engagé dans de nombreux combats de la société civile et fondateur de l’ONG L’Agenda juridique, à l’origine de la conférence organisée fin mai à Beyrouth sur ces “examens de la honte”.

Tout est parti, raconte l’avocat, du calvaire de trois jeunes hommes interpellés en avril près du domicile beyrouthin d’un leader politique libanais. Espions, comploteurs, militants politiques ? Rien de cela, révèle l’interrogatoire. L’affaire aurait dû s’arrêter là. Seulement, l’un des suspects est jugé efféminé par les forces de sécurité. Les trois camarades sont donc conduits à un autre poste de police de la capitale, spécialisé dans les affaires de moeurs, et soumis à un test anal pour déterminer leur homosexualité – après une nuit en garde à vue. “Ces jeunes hommes n’avaient rien fait de suspect, ce qui souligne le caractère aberrant de cette méthode”, note M. Saghieh.

D’autant que les tests, qui ne peuvent en théorie être effectués que sur autorisation du procureur, n’ont aucune valeur scientifique. “Les médecins légistes reconnaissent que la forme de l’anus ne constitue pas une preuve déterminante ni suffisante [d’homosexualité]. Selon eux, seule la présence de sperme dans ces parties peut prouver l’acte [sexuel] ; or cela suppose une pénétration non protégée. Dans les faits, les médecins se contentent de prendre des photos de l’anus, ce qui rend leur expertise d’une incertitude totale, tout en constituant une atteinte aussi inutile qu’immorale”, poursuit l’avocat.

Alors, pourquoi maintenir ces tests si, outre leur caractère dégradant, ils n’ont aucune valeur ? “Il y a quelque chose de pervers, une jouissance malsaine à soumettre de présumés homosexuels à de tels examens”, estime Alexandre Paulikevitch, artiste et activiste de la société civile. Selon lui, les efforts pour dénoncer les pratiques qui ont cours dans les casernes de police doivent “aller plus loin. D’autres techniques d’humiliation sont utilisées pour briser les homosexuels, au-delà des tests anaux”.

On cherche à avilir, mais aussi à intimider : c’est l’accusation portée par les différentes associations qui ont pris part à la conférence sur les “examens de la honte”. Pour Human Rights Watch, qui a documenté des sévices similaires infligés en Egypte après des arrestations massives dans une boîte de nuit gay en 2001, les tests anaux équivalent à des “actes de torture”. M. Saghieh met en cause les pressions exercées : “La police veut donner l’impression qu’elle a les moyens de savoir. L’expertise du médecin sert principalement à intimider le suspect et à l’amener à avouer, en faisant valoir que, si l’homosexualité est découverte lors de l’examen, la sanction encourue sera plus sévère.”

Pour L’Agenda juridique, la campagne de mobilisation ne s’arrête pas là. Fin juin, c’est sur les tests de virginité que l’ONG veut porter la lumière. Leurs principales victimes ? Les femmes soupçonnées de prostitution. Ils sont aussi réalisés lors de plaintes, quand un homme est accusé d’avoir eu une relation sexuelle avec une jeune femme non mariée, “la plupart du temps à l’initiative de la famille de celle-ci, pour lancer une poursuite en cas de promesse de mariage non tenue, explique Nizar Saghieh. Dans les deux cas, tests de virginité ou tests pour déterminer l’homosexualité, il y a une grave atteinte à l’intimité et à l’intégrité physique de la personne et… aucune preuve”.

Si l’homophobie reste répandue au Liban, les révélations sur les “examens de la honte” ont suscité de nombreuses réactions d’indignation, notamment sur les réseaux sociaux. Les autorités, elles, sont restées silencieuses. Le tollé provoqué permettra-t-il d’ouvrir le débat sur la validité de l’article 534 relatif à l’homosexualité, qui punit les “relations sexuelles contre nature” ? “Il serait temps, considère Alexandre Paulikevitch. Les autres pays de la région font la révolution, et nous, au Liban, nous restons à discuter du maintien en vigueur de l’article 534.”

Laure Stéphan

source : http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/06/10/au-liban-les-examens-de-la-honte_1715656_3232.html

Read Full Post »

La commission parlementaire des femmes et de l’enfance a approuvé dans une reunion hier les amendements liés au Congé Maternité au Liban; Dans l’attente d’une approbation a l’assemblée générale, les femmes auraient on l’espère 10 semaines de congé maternité…..
j’espère aussi qu’un jour les pères libanais auraient droit a leur congé paternité, car l’éducation des enfants est intrinsèquement liée aux deux parents;
il ne faut pas oublier que les traites Internationaux non ratifiés par Le Liban exigent un minimum de 12 semaines de congé maternité… ILO Conventions on maternity and work 1952 ILO;
لجنة المرأة تقر اجازة الامومة عشرة أسابيع

أقرت لجنة المرأة والطفل النيابية جعل اجازة الامومة عشرة أسابيع بدلا من سبعة خلال جلسة امس ترأستها النائبة جيلبرت زوين.     وبهدف توحيد التشريع، تسري هذه الزيادة للموظفة في الملاك العام والاجيرات العاملات في المؤسسات العامة

http://annahar.com/article.php?t=mahaly&p=20&d=24752.

Read Full Post »

Le mouvement féministe au Liban cherche à assurer les pleins droits sociaux et politiques des femmes libanaises avant les élections de 2013. Leur vision : une sphère politique publique sans domination masculine, et où les femmes peuvent aussi être des actrices à part entières.

Sur la modification de la loi électorale, toujours en discussion et ce depuis 2005 et la première proposition faite par la Commission nationale présidée par M. Fouad Boutros, le mouvement féministe au Liban se mobilise via des réunions, des conférences de presses et la distribution de brochures expliquant l’importance de l’imposition d’un quota féminin temporairement.

Le rejet de la proposition de l’ancien ministre de l’intérieur et des municipalités Ziad Baroud d’un quota de 30% et l’approbation en 2010, par le Gouvernement d’un quota de 20% pour les élections municipales est amplement insuffisant aux dires des associations qui travaillent pour les droits des femmes au Liban.

Dans les faits, les femmes libanaises ont gagné après moult mobilisations la reforme de la loi électorale en 1953 qui a consacré leurs droits politiques. Mais vu les divers quotas confessionnels et géographiques qui existent au Liban, il est difficile aux femmes libanaises de percer le cercle de la domination masculine en politique.

D’ailleurs le plus grand nombre de femmes qui  ont joué ou jouent un rôle en politique, appartient à des grandes familles politiques, et ont hérité de leur poste, pour accéder à la sphère des affaires publiques libanaises amplement dominée par les hommes. (….) a lire la suite de l’article via ce lien…. droit des femmes libanaises rita chemaly participation politique quota et decision.

Rita Chemaly

Auteure et Chercheure en Sciences Politiques

Blog sur www.ritachemaly.wordpress.com.

For a list of all related articles in different languages:

Read Full Post »

je suis outragée, des médias donnent les noms de victimes, des enfants dont les parents ont présente des recours en justice contre tout acte de pédophilie.

les médias libanais Doivent impérativement se tenir a couvrir les événements d’une façon ethique en protégeant l’identité des victimes;

les enfants du collège de Aintoura sont deja victimes d’une horreur, n’ajoutons pas a cela leur instrumentalisation pour des histoires sensationnelles, les séquelles sont immuables;

les victimes ont besoin d’un soutien psychologique et social, pas besoin de radoter des noms, et surnoms, et des histoires sur ces ptites filles!

Rita Chemaly

ci dessous des articles de presse en toute langue:

Convention internationale des droits de l’enfant

School sacks teacher accused of sexually abusing students, state files criminal  charges

Mount Lebanon school fires teacher accused of sexual assault

Pédophilie : les familles reprochent au collège Saint-Joseph de Aïntoura d’avoir tardé à réagir

سبع دعاوى في حق أستاذ تحرّش بتلميذاته

مدير معهد «عينطورة»: نعالج الأمر بحكمة وتروّ

http://www.walnews.com/articleDetails.php?articleId=55673

 

 

Read Full Post »

chers, a vous de lire et voir les photos de ce tres beau temoignage du Pelerinage a Lourdes:

témoignage du pèlerinage à Lourdes

Inviter près de 1400 amis, messagers de la joie, à Lourdes, n’est pas de tout repos. Lorsqu’avec Michel nous avons accepté cette mission nous ne nous rendions pas compte de l’ampleur de la tâche. Et puis jeudi ce n’était que sourires, il y avait Jean-Paul, Christian, Sabine, Francis, Anne-Sophie, Edouard, Kévin et sa maman, Pierre sans maman, Juliette… Et bien d’autres.

Lorsque nous sommes montés sur le podium pour la cérémonie d’accueil, devant nous il y avait un bouquet de 1400 fleurs, des vertes arrivant de France Centre, des blanches venant des îles de la Province Arc En Ciel, des rouges pleines de vie arrivant de la Province Ila Trinity au Liban, des jaunes lumineuses de Corée de la Province Lumière d’Orient, et plus de 640 fleurs bleues de la Province de France Entre 2 mers. Toutes ces fleurs c’étaient nos amis. Qu’ils étaient beaux !

Le vendredi matin nous étions au lavement des pieds, j’ai vu des larmes couler sur les joues de jeunes gens à la vue de la faiblesse d’un membre de leur famille. Il y eu aussi des petits miracles, comme des jeunes autistes se laissant laver les pieds pour la première fois par une personne étrangère.

Le chemin de croix du vendredi après-midi m’a bouleversé. Michel et moi ne savions pas ce que cela donnerai en confiant à 14 communautés les stations du chemin de croix. Chaque communauté a rendu la profondeur de la passion de notre Seigneur, nous nous sentions sur le chemin du Golgotha.

Samedi matin quelques courageux sont montés à Bartrès avec le groupe des enfants mené par Hervé.

Samedi après-midi, celui que nous attendions tous, Jean Vanier, est venu nous donner un temps de parole et nous a fait réfléchir à comment être messager de la joie dans nos communautés, nos paroisses et nos familles en quelques sorte dans la société.

Samedi une grande fête nous attendait. Il y eu des scénettes, des chants. Lorsque Gérard notre Monsieur loyal apparaissait sur scène les rires fusaient. Il nous a animés cette soirée dans la peau de plusieurs personnages. Et il a tellement d’idées que nous avons eu droit à un lancé de ballons géants, puis d’avions sur lesquels nous avions écrit nos coordonnées. Tout cela entre coupé de chants et de danses folkloriques de chaque province des îles, du Liban et de Corée. Le clou de la veillée fut l’énorme gâteau d’anniversaire tiré par la communauté de l’Arche. Merci Gérard, ce fut fabuleux !

Dimanche nous étions tous à la messe internationale. Jean Vanier est intervenu à la fin de celle-ci pour parler à tous les pèlerins de ce jour.

Puis nous avons fait notre cérémonie d’envoi. Comme il est difficile de se quitter après un si bon moment ensemble. Nos 1400 « petites fleurs » étaient devant nous, les blanches, les vertes, les rouges, les jaunes et les bleues. Nous avons tous crié : « A ce pèlerinage j’y étais !!! ».

Sabine Arduino

Read Full Post »

Le Conseil d’Etat libanais a décidé de la suspension de la décision n˚ 849 du 14 février 2012 du ministre de la Culture Gaby Layoun, décision qui était en faveur du démantèlement de l’Hippodrome Romain de Wadi Abou Jmil à Beyrouth afin de permettre la construction d’un projet immobilier sur le site et cela suite au recours en justice intenté par l’Association pour la Protection du Patrimoine Libanais (APPL): une première au Liban.

source de l’article:  Liban news Hippodrome Romain de Beyrouth: La Justice suspend la décision de démantèlement suite au recours de l’APPL

 

Read Full Post »

%d bloggers like this: